Le bonheur t’a-t-il déjà fait du mal Quand est-ce que c’est comme ça? C’est une question intéressante et j’y répondrai dans cet article. Continuez à lire pour le découvrir. Supposons que vous ayez travaillé méticuleusement, poursuivant vos rêves pendant des années, tout s’emboîte – en fait, les pièces du puzzle s’emboîtent. Et puis vous ressentez un bonheur qui fait un peu mal.

Pourquoi le bonheur doit-il tant faire mal? Parce que vous avez lutté tout le temps, que vous n’avez jamais vu les fruits de votre travail et que lorsque vous avez finalement franchi le cap et que vous voyez ces fruits, vous expérimentez le bonheur de manière innovante. Vous ne savez pas si vous avez oublié comment absorber cette émotion. Dans ces moments, le bonheur fait mal, mais dans le bon sens.

Pourquoi devez-vous éprouver le bonheur quand ça fait mal? La douleur ne durera que peu de temps et la plupart du temps, car elle vous enveloppe d’émotions, vous éprouverez de bons sentiments. Vous vous sentez heureux de parler à quelqu’un, d’aider quelqu’un ou de soulager quelqu’un. Donc, vivre le bonheur avec un peu de douleur est sain – pas mal du tout.

Peur de trouver le bonheur après des années de lutte? Pourquoi voudrais-tu Le bonheur est un bon sentiment et vous devez l’accepter mais pas le rejeter, sinon vous tomberez dans la spirale de la douleur et de la dépression.

Sinon, comment pouvez-vous éprouver un bonheur qui fait un peu mal? Dans ce cas, après une longue période d’insatisfaction et de déception extrêmes, le bonheur ne peut pas vous nuire si quelqu’un vous regarde avec bonté et prend soin de vous.

Une autre façon de vivre ce genre de bonheur est de perdre un enfant pour de bon mais d’en adopter un. Même dans ce cas, le bonheur fera mal. Vous avez perdu votre propre enfant que vous avez donné naissance, mais vous pouvez commencer à aimer un autre enfant que vous adoptez. Pourquoi le bonheur ferait-il mal? Parce que c’est une perte mais vous la rembourserez comme vous le souhaitez.

La chance nuirait également aux efforts universitaires. Lorsque vous avez autant de tests et d’examens, votre vie semble insupportable. Mais vous parvenez d’une manière ou d’une autre à les surpasser tous avec un grand honneur pour étudier un diplôme reconnu. Le bonheur ferait mal dans ce cas, car après un long travail ardu, le travail et le travail, vous pouvez enfin voir la lumière au bout du tunnel.

En conclusion, tout ce que vous accomplissez après une longue lutte nuit au bonheur au début, et progressivement la douleur disparaît et vous vous sentez baigné d’une abondante félicité sous un soleil radieux.